Être une Tordue, c’est faire partie d’une communauté!

  • C’est permettre aux femmes de progresser en vélo de montagne, dans le magnifique terrain de jeux qu’est le Mont-Sainte-Anne.
  • C’est cultiver le plaisir de rouler et travailler les aspects techniques pour augmenter la confiance.
  • C’est participer à des sorties et à des cliniques d’habiletés en petits groupes, divisés selon les goûts et le calibre.

Inspirées par les groupes de rideuses et par l’engouement pour le vélo de montagne dans la région, quelques filles qui se connaissaient à peine, se sont rassemblées avec la même idée : créer une communauté féminine de vélo de montagne au Mont-Sainte-Anne.

Pourquoi au Mont-Sainte-Anne? Parce que c’est un terrain de jeux magnifique, autant pour ses paysages que pour la variété de ses sentiers. C’est aussi l’un des seuls centres de vélo de montagne dans la province de Québec où les cyclistes peuvent avoir accès à des remontées mécaniques.
Et disons-le, on croit qu’il manque de tresses qui dépassent des casques de downhill!

Que ce soit pour rouler entre amis de tous niveaux, pour l’adrénaline d’une descente rapide ou d’une lente descente technique, le Mont-Sainte-Anne sait satisfaire autant les débutants et que les experts, que ce soit en cross-country, en enduro ou en descente.

Pourquoi une communauté féminine? Parce que rouler entre femmes permet de s’inspirer mutuellement. Parfois, on inspire quelqu’un en réussissant un obstacle qui semblait inatteignable, et parfois, on inspire quelqu’un en respectant nos limites de cette journée-là.

Notre but est de créer une communauté équilibrée où toutes ont leur place : autant les crinquées qui cherchent à pousser toujours plus loin que les contemplatives qui souhaitent rouler sans pression de performance!

Afin de mettre en œuvre ces idées, ce sont donc cinq filles qui ont créé l’organisme sans but lucratif (OSBL) Les Tordues, avec l’aide précieuse de collaboratrices et de partenaires.

Considérée comme technique et difficile, la sentier «La Tordue» au Mont-Sainte-Anne caractérise bien l’esprit et la mission de notre groupe et c’est pourquoi nous avons décidé que celui-ci aura l’appellation «Les Tordues». Clin d’oeil autant pour la connotation du mot tordue que pour la piste de ce nom au MSA, voici quelques caractéristiques communes entre la définition du mot tordu dans la langue française, la piste portant ce nom au MSA et notre groupe. Signification du mot Tordue : Personne qui a des idées mal tournées, des idées bizarres. Bien que pour le commun des mortels, il peut sembler un peu tordu de dévaler des sentiers de downhill, nous croyons qu’il est important de sortir parfois de sa zone de confort pour évoluer dans le sport et que pour apprécier celui-ci autant que nous, les idées bizarres font parties de notre quotidien en autant que nos limites soient respectées.

Difficile :
Peu importe notre niveau d’habileté, le vélo de montagnes comporte toujours des difficultés à surmonter. Alors que pour certaines, le plaisir de rider n’est pas intimement lié à l’évolution dans le sport, d’autres cherchent constamment à repousser leurs limites. Nous avons toutes en tête cet obstacle qui semblait hors d’atteinte et que nous pensions ne jamais être capable de franchir. Et nous nous rappelons aussi le moment où cette perception fût changée car le temps, les efforts et “la force du mental” avaient joué leur rôle et nous avaient permis de surpasser notre peur. Voici donc une valeur que nous voulons transmettre:
Se donner le temps d’évoluer en toute confiance et se servir de chaque expérience pour bâtir un coffre d’outils permettant de surmonter les défis un à un tout en se respectant.

Technique :
Quand un sentier est considéré comme technique, il est souvent parsemé d’obstacles naturel ou fait à la main afin d’augmenter le niveau de difficulté. On parle ici de racines, de rock garden, de section abruptes, ou de drops. Les Tordues croient que l’aspect technique de la ride est quelque chose d’essentiel pour augmenter le plaisir de rouler. C’est pourquoi nous voulons créer un environnement dans lequel toutes pourront peaufiner leurs techniques de ride telles que la position, le choix de lignes, la vitesse requise pour franchir un obstacle ou même la mécanique du vélo.
Ainsi, lors de sorties en groupe notre objectif est d’inclure coaching formel ou informel tout en gardant à l’esprit notre mantra, le plaisir de rouler avant tout.

Les Tordues
L’esprit du noms Les Tordues se résume donc de la façon suivante : Les Tordues sont unifiées par leur compréhension que pour avoir du plaisir à pratiquer ce sport, il est nécessaire d’être peu tordue et d’adapter notre perception en fonction de nos habiletés, et non selon la perception des autres face au sport. Nous désirons être inclusives et donner la chance à toutes celles désirant dévaler les sentiers du MSA de pouvoir le faire dans un environnement encadrée permettant de s’améliorer à son rythme, sans jugement et selon ses limites. Nous croyons que de rider au MSA entre filles est un excellent moyen de non seulement de garder la forme physique et mentale mais aussi de pouvoir atteindre de nouveaux objectifs ride apres ride car le plaisir vient aussi en s’améliorant.

Consultez notre rapport annuel

équipe

Conseil d’administration

Marika Roberge

Sa piste préférée : La Vietnam
Son bike : Knolly Warden
Elle roule depuis l’été 2017

Maude Côté

Sa piste préférée : La Tordue
Son bike : Juliana Maverick
Elle roule depuis l’été 2018

Marie-Christine Daignault

Sa piste préférée : 
Son bike :
Elle roule depuis l’été 2016

Mélissa Proulx

Sa piste préférée : La Baptême
Son bike : Scott Ransom Contessa
Elle roule depuis l’été 2016

Karine Maltais

Sa piste préférée : La Vietnam
Son bike : Trek fuel ex
Elle roule depuis l’été 2011

Encadreuses

  • Annie-Claude Murray
  • Mélanie Bédard
  • Marie-Christine Daignault
  • Joëlle Rondeau
  • Laurence Robert
  • Rachel Le Roy-Audy

  • Eve Lemieux-Paradis
  • Geneviève Carré
  • Mélissa Proulx
  • Mélanie Lavoie
  • Linda Vallière
  • Marika Roberge
  • Marie-Philippe Lévesque
  • Keri Fulton
  • Ann-Marie Pelchat
  • Valérie Hallé
  • Cybèle Ribeyron
  • Ann-Emmanuelle Savard Morneau